Conseil d'administration 2018

Rédigé par admin 7îles 2000 - -

Notre association  est administrée par un Conseil d'Administration de 16 membres +2 membres cooptés, au sein duquel est désigné un bureau exécutif comprenant un président, un vice président, un secrétaire et un trésorier..

 

Présidents d' Honneur : Elisabeth LE BARS, Denis LE BERRE  

 

Le Bureau

Président

Camille MANGEL

(Perros-Guirec)

Trésorier

Patrick STOLL

(Louannec)

Vice-Présidente

Brigitte LEVEQUE

(Louannec)

Secrétaire

Joseph PHILIPPE
(Trélévern)

 

Les autres membres du CA
       

Serge RICHOMME

(Louannec)

 

Guy BIARNES

(Perros-Guirec)

 

Annie BLANC

(Lannion)

 

Michel Olivier

(Trélévern)

 

Marc Faucon

(Perros-Guirec)

       

Pierre GAJAC

(Perros-Guirec)

 

Gérard LAURENT

(St-Quay-Perros)

 

Martine LEJEUNE

(Trévou-Tréguignec)

 

Marion LE RALEC

(Penvénan)

 

Serge OLLIVIER

(Trévou-Tréguignec)

   

&

2 membres

   

Monique MEYER

(St-Quay-Perros)

 

André DEBUE

(Trélévern)

 

cooptés

 

jean-Marc DURY

(Perros-Guirec)

 

Philippe LARRAT

(Lannion)

 

 

La pierre tombale de Louis BIEZ hydrographe

Rédigé par admin 7îles 2000 - -

Cette pierre est de nouveau visible pour le public visitant l'île aux Moines, les bénévoles de l'association viennent d'en effectuer le transfert depuis une zone ne faisant plus partie du parcours balisé.

La pierre est désormais située dans l'enceinte du fort, côté Est.

Ecoutez ce message de L'au-delà apporté par le vent de mer, ce vent qui
passe de douceur à violence, et toujours recommence...
Un Message en mémoire de
II a vécu un quart de siècle avec sa famille dans les conditions difficiles de
cette île aux bien faibles ressources. Garde d'Artillerie il avait la
responsabilité de toute l'artillerie de la place. Dans la garnison il était le
seul à en avoir la connaissance la plus complète. La bonne marche en
devint de plus en plus difficile aux heures noires de la révolution, par
manque d'approvisionnements.
Mais son « plus grand bien être » était son école d'Hydrographie. Avec les
meilleures connaissances de son temps, il enseignait ce qu'il fallait savoir
pour naviguer, en mathématiques, physique, navigation, connaissance des
navires, voile et manœuvre, instruments nautiques, éléments
d'astronomie. Précisément à l'époque où apparaissent de nouveaux
instruments d'observation de précision supérieure.
D'un caractère généreux il aidait de toutes manières la jeune génération.
Nombre de ses jeunes pilotins ont couru les océans, participant aux
nouvelles découvertes, comme l'île Raoul - du nom d'un de ses élèves qui
l'a découverte - du côté de la Nouvelle Calédonie.
La gravure unique de sa pierre tombale marque l'importance du
personnage.
CY GIT M. LOUIS OLLIVIER
BIEZ AGE DE 65 ANS EPOUX
DE CATHERINE GARDAIRE
MAITRE HIDROGRAPHE
ET GARDE D'ARTILLERIE
AU FORT DES SEPT ISLES.
DECEDE LE 17 MARS 1799
REQUIECAT IN PACE
   AMEN
!
Écoutez ce message du vent qui vous remercie de votre attention
Texte de JJ SALEMBIER

Conférence "L'archipel des Sept-îles au cours des siècles"

Rédigé par admin 7îles 2000 - -

Organisation

Cette conférence est organisée par la réserve naturelle Nationale des Sept-Iles (LPO) en collaboration
avec l'association 7-îles 2000 et la ville de Perros-Guirec. Elle est l'occasion de rendre hommage à
Monsieur Joseph Salembier, auteur en 1995 de l'ouvrage "Sept-Iles, Sept époques".
Conférenciers : Annie Blanc de la commission histoire de 7-îles 2000 et Pascal Provost, conservateur
de la réserve naturelle.

 

       Le panorama historique de l’archipel des Sept-Iles est d’une extrême diversité. Après la sépulture préhistorique sur l’île Bono, nous faisons un bond formidable dans le temps et assistons, au 15ème siècle, à l’installation des moines cordeliers sur l’île aux Moines. Ils n’y restèrent pas longtemps et
furent remplacés par les contrebandiers et corsaires Anglo-Normands qui hantèrent ces lieux.
          Au 18ème siècle, la construction d’un fort et l’installation de soldats invalides stoppèrent tous les trafics. La présence militaire ne cessa qu’à la fin du 19ème siècle tandis que depuis 1835, un phare éclairait les alentours de l’archipel.
         Au 20ème siècle, différents gardiens de phare se succédèrent et les îles furent soustraites de la chasse par arrêté du Préfet des « Côtes-du-Nord » en 1912 suite à l’interpellation de l’association LPO créée six mois plus tôt. L’État français afferma (loua) les îles désaffectées par les armées et c’est en 1976 que le statut de réserve naturelle vit le jour.

Les tombes de l'île Bono

Rédigé par admin 7îles 2000 - -

  L'association 7iles, avait été sollicitée, il y a deux ans, par une personne soucieuse de savoir si la sépulture (d'un aviateur Polonais) sur l'Ile Bono existait toujours ? En dehors de la seule sépulture de l'époque Néolithique inventoriée, toutes les administrations interrogées ( Phares et Balises, Conservatoire du littoral, LPO, ambassades étrangères) ignoraient qu'il y eut quelqu'un d'inhumé au 20è siècle sur l'Ile Bono. De notre côté, nous ne disposions que de trois témoignages de personnes qui n'avaient aucun lien entre elles, à savoir Mr. JP Orvaillon ( le premier à nous avoir posé la question), un pêcheur du Linkin, qui dans sa jeunesse nous confirmait qu'il passait effectivement devant lorsqu'il partait à l'extrémité de l'île pêcher et Mr. Salembier, auteur de l'ouvrage "7 Iles,7 époques".

                   Nous remercions pour son aide Mr. Salembier, qui connaît la moindre trace de rochers puisqu'il  a également travaillé sur les cartes marines des îles. Lorsqu'il nous adressa, en septembre des photographies attestant bien qu'il y avait une sépulture, il nous indiqua toutefois, selon ses notes prises en 1948 selon les indications de Mr. Le Courtès, qu'il n'avait jamais entendu parler d'aviateur mais qu'un naufragé avait été effectivement enterré par le "surveillant français, chef gardien Le Courtès" gardien de phare de l'époque qui l'avait découvert juste avant l'arrivée des allemands. Aidé d'un camarade il l'avait donc inhumé en marquant la place par la grosse pierre que l'on voit sur la photo. Cet emplacement que le gardien phare dénommait " la tombe de l'Italien" ( parcequ'il avait  trouvé sur ce naufragé  des pièces de monnaies  italiennes) fut dégagé et matérialisé quelques temps plus tard, par 4 personnes à savoir: Mr. Le Courtès et son camarade, Mr. Salembier  et un ami avec des pierres ramassées sur l'estran au niveau du Tombolo de Bono  comme le montre la photo envoyée par  Mr. Salembier prise en 1948.

Saurons-nous un jour qui était ce naufragé ?

                       L'accès des lieux étant interdit, notre association sollicita une  autorisation du Conservatoire du littoral pour obtenir la permission de prospecter, les lieux en compagnie du directeur de la réserve des 7 iles, Pascal Provost.  Si nos recherches furent  vaines car la végétation était un peu trop haute. Les précieuses photos que nous avaient adressées Mr. Salembier sur l'estran et les autres îlots rocheux qui se trouvaient être  dans l'axe de la sépulture recherchée,ont toutefois révélé à la grande surprise de Pascal Provost que depuis 50 ans le trait de côte n'avait pas trop bougé dans cette zone..... Ce constat nous amène donc à lancer un appel à tous ceux qui  auraient des photographies anciennes de l'archipel des 7 îles, de nous les adresser, afin de permettre à la LPO de procéder à un état comparatif en fonction des époques sur ce secteur. Voir onglet Contact.

Classé dans : Histoire - Mots clés : aucun

FILM: La récolte des algues par la dernière famille de goémoniers de l'île de Batz aux 7 îles

Rédigé par admin 7îles 2000 - -
Témoignage sur une dure  vie de labeur, jusqu'en 1995, pour ces familles qui quittaient le Finistère durant plusieurs mois pour venir vivre sur l'Ile aux Moines afin d'y ramasser le "Pioka". 
film réalisé en 2005 par Jean-Paul Le Bars, (fondateur de l'association 7 Iles 2000) et Michel Bourdon.

Vendredi 6 Juin: 80 personnes environ (certaines personnes venaient de St Brieuc) : beaucoup d'émotion se lisait dans les yeux à la fin de la projection... Les chansons sur les goémonniers ont été très appréciées ainsi que les intéressants témoignages de la soeur de Pierre Senan, de Mme Jobic, de Georges Raymond .....

et pour finir le pot de l'amitié avec les préparations aux algues qui ont été dégustées.


 

Fil RSS des articles de cette catégorie